Publication Exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences et leur impact sur la santé des enfants.

Découvrez tous les publications

Publication - Santé

Source via ScienceDirect

Lim, H., Choi, J., Joo, H., Ha, M.

Dans cette revue, les auteurs ont examiné les preuves scientifiques existantes sur les effets de l’exposition aux champs électromagnétiques de radiofréquences (CEM-RF) chez les enfants.

Pour cela, ils ont passé en revue toutes les études épidémiologiques sur le sujet en appliquant des critères de sélection. Par exemple, la population étudiée était limitée à des nouveau-nés, des enfants ou des adolescents. Les problèmes de santé étudiés étaient les cancers, les problèmes liés à la naissance (petits poids de naissance, accouchement prématuré, etc.), les problèmes de développement neurocognitif (mémoire, langage, etc.) et les problèmes de comportements. Les auteurs n’ont également sélectionné que des articles revus par les paires, c’est-à-dire des articles qui ont été soumis à la critique d’autres scientifiques. Cette revue critique permet d'évaluer la qualité et la validité des résultats dès avant la publication.

Au total, les chercheurs ont relevé 54 études épidémiologiques. Leurs résultats n’ont pas fourni d’indications claires permettant de déterminer si l’exposition aux CEM-RF pouvait avoir un effet sur la santé des enfants. Par exemple, les études sur le cancer ne montraient pas de relation avec l’exposition aux CEM-RF, à l’exception de deux études. Concernant les problèmes liés à la naissance et le développement neurocognitif, près de la moitié des études montraient des effets négatifs, lorsque l’autre moitié n’en montraient pas. Enfin, les études sur les problèmes de comportement suggéraient, pour la plupart, des effets négatifs de l’exposition aux CEM-RF. Cependant, les auteurs soulignent que ces résultats pourraient s’expliqués par l’utilisation du téléphone lui-même, occasionnant un manque de sommeil ou des troubles dépressifs. De plus, seules quelques études étaient de bonne qualité. Par exemple, les auteurs ont relevé un problème majeur dans l’évaluation de l’exposition aux CEM-RF. Des études ont notamment évalué l’exposition aux CEM-RF via les données d’utilisation du téléphone mobile. Ceci peut entrainer des biais de rappel. Ce biais intervient lorsque les participants ne se souviennent pas exactement de leur exposition et la sous-estime ou la surestime de façon non intentionnelle. Ainsi, les auteurs soulignent l’importance de considérer les résultats de ces études avec précaution.

Pour conclure, les chercheurs insistent sur la nécessité de conduire des études bien conçues qui permettront d’obtenir des résultats de qualité quant aux possibles effets des CEM-RF sur la santé des enfants.

Face aux problèmes méthodologiques des études incluses dans cette revue, qui ont été mentionnés par les chercheurs, c’est à juste titre que ces derniers ont conclu à l’impossibilité de déterminer les potentiels effets des CEM-RF sur la santé des enfants.